Record AJACCIO-NICE en Kayak ! Avec Marine Assistance…

C’est vers la fin Juillet 2012 que le kayakiste et recordman Jean-Michel NIOBE prendra la mer depuis Ajaccio pour rallier Nice en solo à la rame sur son Kayak.

La traversée devrait durer 18H environ pour une distance de 130 miles environ.

Fou mais pas trop : Jean-Michel, qui n’est pas à son premier record prépare son aventure depuis de nombreux mois. C’est un peu comme avant de partir en bateau pour une course ou une croisière, il faut penser à tout. La condition physique bien-sûr mais pas seulement. Il faut aussi une multitude de choses comme les bons papiers, la bonne assurance, le bon bateau et bien entretenu, des moyens sécurité performants, etc.

C’est dans cet esprit d’analyse, de préparation et de sécurité que Marine assistance s’est joint à Jean Michel NIOBE pour l’assister et lui apporter sécurité et confort.

La sécurité avant tout ! Marine assistance participe à la sécurité du record par la mise à disposition d’un bateau suiveur, conseils et des moyens de suivis satellitaires.

Le bateau : On appelle cela par défaut kayak mais celui de Jean Michel est en fait un kayak du type OCEAN SKI. Les mêmes que ceux utilisés par les Lifeguards Australiens pour aller chercher les surfeurs en détresse. Très fin et franc bord haut sur l’attaque pour mieux passer les vagues et arrière plat (servant à charger une personne à bord). Celui de Jean-Michel est bien-évidement réalisé en Full carbone et optimisé pour le record.

Suivi : Vous pourrez bientôt suivre le record en direct sur notre site. Pour l’instant, suivez ses entrainements en atlantique sur : Entrainement en atlantique Jean-Michel NIOBE

VIDEOS :

Présentation Record Ajaccio-Nice en kayak FR3

Interview Jean-Michel NIOBE à La Rochelle le 17/07/2012

 

Historique de tentative de record de la traversée Ajaccio-Nice en direct le Week-end du 28-29 Juillet 2012.

Résultat (30/07/2012) : Le Record ne sera pas battu cette fois-ci !

Le départ à été pris le 28 juillet à minuit de la pointe de Parata (Ajaccio). Les conditions météo annoncées était favorable avec une prévision de vent de 5 nœuds de moyenne dans le secteur sud-Ouest pour la première partie de nuit avec ensuite, plus au nord de la zone, un vent de sud sud-est variant de 5 nœuds en début de matinée et fraichissant vers 10 nœuds en début d’après-midi juste avant une bascule de mistral pour la fin de journée. Il faut donc arriver avant la bascule…

Malheureusement la météo prévue et la réalité ont été légèrement différente avec un vent qui s’est rapidement établit au sud-ouest dès le milieux de la nuit pour une vitesse moyenne de 12 nœuds. Ce vent de trois quart arrière, combiné à une houle de travers et un orage sec rendant la visibilité quasi nulle, ont malmené Jean-Michel NIOBE et sa minuscule embarcation pendant de nombreuses heures.

Au petit matin, après prés de six heures de rame dans des conditions très difficiles, Jean-Michel accuse déjà de très fortes douleurs dans le bas du dos du fait du balancement permanent du navire et du manque de visibilité rendant ses appuis difficiles.

Vers 6h, premier point médical. Les douleurs sont très fortes sur un point lombaire mais le moral est là. Patch, crème, alimentation et ça repart…

Vers 8 h, nouveaux point médical. La sentence tombe. Il faut se rendre à l’évidence. La houle, combinée à une nuit totalement noire, ont trop malmené l’homme. La douleur est immense, Jean-Michel veux continuer mais le kiné du bord rend un avis négatif. Il faut arrêter sous peine de conserver des séquelles irréversibles. La décision est dure à prendre mais il faut se rendre à l’évidence. On arrête, on remonte à bord du bateau de sécurité et on arrête la balise satellitaire de suivi. C’est fini…

Coup dur. Le moral est au plus bas. Tous ces mois de préparation pour lâcher ainsi n’est pas dans les habitudes de Jean-Michel qui à déjà un palmarès de record impressionnant.

C’est ainsi, la mer est parfois plus dure qu’on l’attend et il faut l’aborder avec une grande humilité.

Reculer pour mieux sauter ! Au lendemain du chalenge, l’heure est au bilan. Jean-Michel est décidé. Il répartira prochainement. Il sait qu’il en est capable et Marine Assistance sera encore prés de lui pour l’aider à battre ce record extrême.

 

 

Un mot sur l’AFS, Association Française de Spondylarthrite, est aussi depuis plusieurs années aux coté de Jean-Michel NIOBE lui même atteint par cette maladie.
La spondylarthrite débute par l’inflammation d’une structure anatomique bien particulière : l’enthèse. C’est en fait la zone où les tendons, les ligaments, les capsules s’insèrent sur l’os.

L’Association Française des Spondylarthritiques est une Association de malades, administrée par des malades, pour les malades et leurs familles, quelle que soit leur localisation géographique.

Elle poursuit plusieurs objectifs :

  • Accueillir et aider les malades atteints de spondylarthrite ainsi que leurs familles à mieux prendre en charge leur maladie, en les écoutant, en essayant de les rassurer grâce aux témoignages des autres, en diffusant l’information médicale, en leur apportant des conseils dans l’aménagement et la gestion de leur vie quotidienne.
  • Permettre une meilleure connaissance de ces pathologies.
  • Chaque malade doit donc apprendre à vivre avec SA maladie , mais cela est rendu encore plus difficile par le fait qu’il lui est impossible se projeter dans l’avenir, parce que l’établissement d’un pronostic est impossible: il sait que l’évolution de la spondylarthrite est très individuelle, il sait que dans la plupart des cas, il peut conserver un mode de vie quasi-normal mais il sait aussi que dans d’autres cas, l’évolution de la maladie pourrait aboutir à un handicap plus ou moins sévère.
  • Proposer notre participation, dans la limites de nos capacités et de nos moyens, aux différentes études en cours.
  • Participer à la sensibilisation des pouvoirs publics pour que ces pathologies soient reconnues à la place qui leur est due, afin que les budgets alloués à la recherche et au développement de nouveaux médicaments soient augmentés.
    Le Siège de l’Association Française des Spondylarthritiques est situé à l’Hôpital AMBROISE-PARE de BOULOGNE Groupement hospitalier universitaire ouest Service RHUMATOLOGIE du Professeur Jean-Marie LE PARC 9 avenue Charles de Gaulle 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT. Plus d’info sur http://www.spondylarthrite.org/